Mon petit compost

matériaux végétaux pour amendement organique
La base d'un mini compost de balcon

Mon petit compost

Avant qu’il ne fasse trop froid, commençons un petit compost, avec les expériences heureuses ou malheureuses des Incroyables comestibles de Villeurbanne et Le guide du potager bio de Terre vivante. C’est facile de recycler de la matière organique,  dans un jardin ou sur un balcon. https://www.incroyablescomestibles-villeurbanne.fr/event/jardinage-a-balland/

Cas 1 : un petit compost dans un coin de jardin

Étape n°1 : Réserver un coin de jardin

Dégager un rectangle d’un mètre sur 50 cm, minimum. Un coin discret .

Étape n°2 : Couvrir le sol avec une couche dite verte

La couche verte, c’est un amas de déchets végétaux crus, d’épluchures de légumes et de fruits, de légumes pourris découpés en petits morceaux, de mauvaises herbes non grainées, de tontes de gazon.

Étape n°3 : Couvrir la couche  verte  avec une couche brune.

La couche brune se constitue avec des cendres, des brindilles sèches, du carton ondulé, du papier imprimé, des coquilles d’œuf, le tout broyé ou découpé.

Étape n°4 : Faire monter le  compost

Penser à ajouter des éléments complémentaires, comme le marc de café, des feuilles mortes.

Vérifier le taux d’humidité du tas. S’ils sèchent, les débris ne se décomposent pas.  Il faut les arroser s’il ne pleut pas.

Sils sont trop humides, c’est-à-dire pas assez riche s en carbone, ils forment un magma gluant, ils attirent des nuages de moucherons et ils empestent. Il convient d’y insérer au plus vite du matériau sec, comme du carton haché, des brindilles broyées, sinon, il n’évoluera pas.

Étape n°5 : vérifier l’action des micro-organismes et des vers

Au bout d’un moment, le compost chauffe sous l’effet des micro organismes  Puis il est habité par des petits vers rouges en grand nombre qui se nourrissent de tout ce qu’on leur apporte en repas équilibrés (sec/humide, verdure/papier). Le compost est à moitié mûr.

Quand les lombrics sont arrivés, le compost est mûr.

Étape n°6 : utiliser le compost

Mûr, le compost est devenu du terreau à tamiser et à utiliser directement pour les plantations, qu’elles soient au rez-de-chaussée ou au 5ème étage.

Pour les détenteurs de balcons, terrasses ou loggias, voici le composteur d’appartement.

Cas 2 : un mini compost sur un balcon

Étape n°1 : regrouper un matériel tout simple

Il est possible d’acheter un silo à face amovible du commerce. Mais un grand pot ou une jardinière à réserve d’eau font l’affaire,  ainsi que des ustensiles de cuisine pour préparer les matériaux  Couteaux, planches, bol à épluchures, boule à thé, filtre à café expresso ou non, + éventuellement un sécateur pour les branches mortes des plantes d’intérieur.

Étape n°2 : préparer les matériaux

Éplucher, couper, trancher, broyer tous les matériaux.  Faire de tout petits morceaux.

Étape n°3 : les déposer dans la jardinière

Laisser au fond du bac une couche de vieille terre épuisée par les plantes de l’été. La recouvrir d’épluchures, de fruits abîmés, de bouquets fanés, de marc de café, … C’est la couche « verte »

Épluchures

La base d’un mini compost de balcon

Y mêler des éléments bruns : papier, carton blancs ou marrons, même imprimés, mais à l’encre noire, bien déchiquetés, coquilles d’œufs finement écrasées, …

Recouvrir d’une couche de vieille terre et recommencer les opérations jusqu’à arriver en haut du pot, en mélangeant les éléments.

Étape n°4 : surveiller le mélange et sa production de jus de compost

Petits vers de fumier

Eisenia foetida au travail

L’arroser, le compléter, vérifier qu’il se comporte bien en écartant les morceaux avec une fourchette. En principe, ça chauffe, et les matériaux changent de couleur et de forme. Les petits vers rouges se régalent. S’il y en a vraiment  beaucoup,  les mettre dans un autre pot pour faire un deuxième mini compost ! Si quelque chose cloche, corriger la composition du mélange (voir plus haut, étape 4 : faire monter le compost).

Attention de ne pas arroser le balcon du dessous avec le jus du compost ! Vider la coupelle ou la réserve d’eau au fur avant que ça déborde. Garder le jus en bouteilles.

Étape n°5 : utiliser son mini compost et son jus

  • Quand il est complètement transformé, c’est à dire qu’aucun élément n’est plus reconnaissable, utiliser le nouveau terreau. Soit en y plantant directement au printemps, soit en prélevant de quoi faire ses semis.
  • Vérifier à l’œil le jus de compost. S’il est très noir, il est trop concentré. Le diluer  jusqu’à ce qu’il soit marron clair. C’est un super engrais d’arrosage pour les potées de fleurs et de légumes.

Conclusion  On peut réussir son compost du premier coup car le compostage est un processus naturel. Mais il faut quelques mois de patience.

Cat