Faites vos graines

Donner et recevoir des graines du Rize
Graines de courge rouge paysanne
De la courge au sachet de graines

Faites vos graines !

Pour faire ses semences, il vaut mieux agir entre fin août et début octobre. Pendant deux mois, les jardins regorgent de fruits et légumes mûrs à point, prêts à s’ouvrir , et d’herbes aromatiques qui projettent leurs graines autour d’elles, soucieuses d’assurer leur reproduction

Faire ses semences

Voilà un petit travail amusant et réconfortant.

Quelques principes

  1. Choisir des plantes dont on connaît l’origine paysanne, c’est à dire elles-mêmes issues de graines sérieuses. Dans les jardins Incroyables comestibles, les légumes sont  en principe des plantes anciennes ou des cadeaux hérités. (Mais nous ne sommes pas à l’abri d’étourderies et de plants hybrides F1)
  2. Marquer dans les jardins les pieds les plus précoces et les légumes les plus généreux. C’est ce que préconise Le Guide Terre vivante du potager bio.
  3. Cueillir les légumes à maturité. Les consommer immédiatement ou les conserver au sec et à l’abri du froid. Les surveiller pour vérifier qu’ils ne se gâtent pas.
  4. Prélever les graines au moment de la consommation et les faire sécher avec beaucoup d’attention.

Cas des courges

On en trouve partout en novembre. Si elles sont dites « bio », il y a de bonnes chances pour que leurs graines soient valables. Posez la question à votre maraîcher. S’il dit « je ne sais pas », changez de fournisseur ou tentez votre chance.

  1. Ouvrez votre cucurbitacée . Prélevez les pépins, enlevez le maximum de filaments et de chair orange.
  2. Disposez les pépins sur du papier absorbant, dans une assiette percée ou une passoire à riz.
  3. Laissez-les à l’air libre et à la lumière une bonne quinzaine de jours. Retirez le papier absorbant. Vérifiez que les pépins se détachent bien les uns des autres en passant la main dedans. Ils doivent glisser entre vos doigts comme si c’était des grains de sable sec.
  4. Prolongez le temps de séchage si nécessaire.
  5. Quand vous êtes sûr de vous, versez les graines dans un récipient en verre, type pot de confiture.
  6. Étiquetez soigneusement. Si c’est pour vous « Courge rouge 2017 » suffit. Si c’est pour donner, soyez plus précis. Indiquez  en plus la durée de validité de vos graines « valables jusqu’en 2022 ». Semis février-mars- avril. Récolte septembre-octobre . N’oubliez pas de porter quelques unes de vos semences à la grainothèque la plus proche de chez vous : médiathèque du Tonkin ou médiathèque du Rize.

Cas des tomates

Cette année, j’ai cueilli des tomates cerises jusqu’au 15 octobre dans le jardin de la place Balland et je les ai fait mûrir  sous du papier de soie. Du coup, j’ai prélevé les pépins récemment. Vous aussi ?

  1. Percez  les tomates. Appuyez dessus pour faire gicler les graines sur du papier absorbant.
  2. Comme pour les courges, enlevez le maximum de chair. Changez de papier si besoin.
  3. Laissez sécher vos semences sur le papier.
  4. Quand c’est bien sec, mettez le tout dans une boite en métal.
  5. Etiquetez comme les courges : variété, année de cueillette, validité , dates de semis, dates de récolte.

Cas des salades d’hiver

Pour les salades d’hiver, il faut impérativement cueillir les graines en été. C’est ce que nous avons fait au Rize. Merci Véronique.

  1. Mettre les hampes dans des sacs en papier pour les faire sécher à l’abri de la lumière.
  2. Trier les semences pour les débarrasser du feuillage.
  3. Les mettre en pots de verre.
  4. Etiquetez : variété, année de cueillette, validité , dates de semis, dates de récolte.

Et bonne nouvelle pour les amateurs de repiquages précoces : les variétés hivernales de salades semées en août septembre peuvent être mises en terre pendant tout le mois de novembre et dès le mois de mars.

Cat